Inspirant.. les étudiants de Supaéro s’investissent dans l’exploration des tunnels lunaires

Sur Mars, la Nasa teste avec le rover Perseverance et l’hélicoptère Ingenuity différentes possibilités de coopérations entre les deux engins robotiques. Le but de ces démonstrations est de voir comment l’utilisation de ce binôme pourrait bénéficier à l’exploration future de Mars et à d’autres mondes. À l’Isae-Supaéro à Toulouse, la réflexion se porte sur la façon de coordonner le travail de deux véhicules d’exploration, en totale autonomie. En point de mire, l’exploration et l’utilisation des tunnels et cavités lunaires comme base habitable.

La découverte de tunnels de lave et de grottes sur la Lune et sur Mars pourrait constituer un abri et devenir un avant-poste humain protégé des radiations et des météorites. Si, dans un premier temps, les astronautes séjourneront dans les modules qui les auront amenés sur la Lune, des séjours de plus en plus prolongés et une présence humaine permanente nécessiteront des infrastructures en dur, voire des bases enfouies dans le sous-sol lunaire ou à l’intérieur de ces cavités lunaires naturelles. Mais, avant d’envisager de pouvoir les utiliser pour des activités humaines, un travail d’exploration sera nécessaire pour évaluer la fiabilité de ces tunnels et cavités plus ou moins profondes. Pour des raisons de sécurité et de logistique, cette tâche ne sera pas réalisée par des humains mais par des robots.

Au laboratoire des concepts spatiaux avancés de l’Isae-Supaéro, le SaCLaB, des étudiants développent le projet Collaborative Rover and Drone (CoRoDro). Dans la perspective d’une installation humaine sur la Lune, les robots interviendraient en support d’activités critiques (surveillance des équipements, sécurité, par exemple). CoRoDro vise à étudier et à démontrer la faisabilité technique de la « navigation et les opérations autonomes pour les systèmes robotiques spatiaux, dont l’exploration de ces tunnels. Mais pas seulement », nous explique Stéphanie Lizy-Destrez, enseignant-chercheur à l’Isae-Supaéro qui supervise le projet CoRoDro.

Cette étude scientifique fait partie des douze projets technologiques universitaires sélectionnés dans huit pays différents dans le cadre de l’initiative IGLuna* 2021 soutenue par l’Agence spatiale européenne. Cela dit, le SaCLaB ne se limite pas à ce seul aspect de l’exploration. Les possibilités  d’applications futures sont nombreuses et concernent les « servitudes de la future station spatiale — son ravitaillement et le transport des équipages, loptimisation de trajectoires,…

> Lire la suite sur Futura

Nous serions ravis de connaître votre avis

Laisser un commentaire

Select your currency
EUR Euro
TND Dinar tunisien
Cha3lik
Logo
Register New Account
Reset Password
Compare items
  • Total (0)
Compare